carnets du quotidien, carnets de voyage

Mes dessins sont une trace d’un travail sur la contemplation du monde quotidien lié à l’endroit où je me trouve.

Contempler, explique Bergson dans Le Rire, c’est revenir à un regard innocent sur la Nature, c’est pouvoir se détacher de l’action et ne pas aller au-delà de l’affection sensible. Contempler, c’est s’immerger dans une « manière virginale en quelque sorte de voir, d’entendre et de penser ». Bergson ajoute que ce détachement esthétique est une distance délicate, sensible et attentive, capable d’apprécier, d’observer et de goûter l’harmonie des formes. C’est un moment où se trouve mis en parenthèses l’attachement habituel de la perception. Si l’art a une valeur suprême, c’est de nous rendre ce regard plus libre, de nous ramener à une vision plus sensible, poétique avec le monde.



01/09/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres